L’autre soir, j’étais invitée à un dîner et lors d’un échange avec un des invités voici ce qu’il me raconta : « …je sais pourquoi ma sœur n’a jamais eu d’enfants car c’est elle qui dans sa tête ne le voulait pas. »

A ses mots, je lui réponds que je ne comprends pas trop le sens de la stérilité de sa sœur ?

Il me donna plus d’informations : « vous comprenez, elle s’est mariée à l’époque avec un homme veuf qui avait déjà deux enfants de 8 et 11 ans. Celui-ci ne voulait pas s’occuper de ses enfants à la mort de sa femme et a demandé à sa mère d’élever ses deux enfants afin qu’il puisse vivre son histoire d’amour avec ma sœur au mieux. Ce qui veut dire que son mari pouvait avoir des enfants. C’est donc ma sœur qui s’est bloquée toute seule dans sa tête. »

Sur ce, je lui pose cette question : « Comment est décédée sa première femme ? »

L’invité me répondit : « Elle était enceinte du troisième enfant qu’elle ne désirait pas, l’IVG n’était pas légal, elle a essayé de faire partir le bébé avec des aiguilles à tricoter et elle est décédée d’une infection. »

Je dis à mon invité : « vous voyez moi je lis les choses autrement, si je fais une traduction émotionnelle de votre sœur, je pense qu’elle a vite compris qu’être enceinte allait soit la faire mourir, soit mettre au monde des enfants orphelins puisque même son mari ne s’est pas occupé de ses deux enfants. Votre soeur a donc un bon instinct de survie. Sa stérilité était un moyen pour elle de rester vivante.»

J’appris ensuite que sa sœur a vu sa mère perdre leur petite sœur de 18 mois qui s’est noyée dans la piscine de la propriété et que l’aîné des enfants est mort à 8 mois de vie.

Ces traumatismes conditionnent la vie de la sœur de mon invité. forcément elle va avoir des peurs par rapport à la maternité. Il ne peut pas se passer des choses dans l’histoire familiale transmise par les ascendants sans qu’il y ait de conséquences sur la descendance. Comme dans notre programme d’individu, nous sommes programmés de façon innée pour éviter les choses qui ont été douloureuses, normalement quand cela a été vécu une fois, la descendance va chercher à l’éviter de façon implicite. C’est ce qu’on appelle l’acquis.

Quand je dis qu’en atome crochu inconscient dans un couple, nous avons les mêmes histoires. Souvent les gens ne comprennent pas. Parce qu’ils n’ont pas les repères.

Ici, la sœur de mon invité a peur de perdre un enfant (ce qu’elle a appris et vécu dans son histoire familiale) et va rencontrer un homme qui ne désirera pas d’enfants car il ne s’occupe déjà pas des siens et qu’en plus « à cause » de ses enfants il a perdu sa femme (pour lui, c’est la grossesse qui a tué sa femme en traduction survie). Il est donc logique qu’il ne veuille pas d’enfants avec la sœur de mon invité pour éviter qu’elle ne meurt à son tour.

Tous les deux ont alors les mêmes envies : ne pas avoir d’enfants afin de pouvoir vivre au mieux leur histoire d’amour.

A mes mots, l’invité resta sans voix et vint me voir à la fin de la soirée pour me remercier de cette vision qui lui semblait avoir beaucoup plus de sens que d’enfermer sa soeur dans une idée réductrice : « elle ne veut pas d’enfants ».

Nos adaptations épigénétiques vont nous amener à vivre des choses, à nous comporter d’une certaine façon, à ressentir les situations d’une certaine façon, qui vont faire qu’à un moment donné, dans notre vie, nous allons vivre telle et telle situation.

Mon métier de coach en développement personnel est de rester au plus proche de ce qui est adapté pour la personne, et de donner un sens à ce que nous vivons.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s