Un parent imparfait, un enfant unique !

Si vous vous fixez l’objectif d’énoncer des règles claires et concrètes « je voudrais que tu sois tranquille dans la salle d’attente du médecin ».

Si ces règles sont constantes et que vous vous les appliquez aussi à vous-même car n’oubliez jamais que vous êtes le modèle de votre enfant.

Enfin, n’haussez pas le ton de votre voix.

A chaque règle transgressée, il y a une conséquence : « puisque tu as laissé tes jouets en désordre dans le salon commun, je souhaiterais que tu ailles les ranger avant que l’on aille au parc. »

Lorsque l’enfant casse ou déchire son livre par exemple, il apprend à réparer.

Et la dernière règle : soyez courtois c’est-à-dire bienveillant et empathique lorsque vous vous adressez à votre enfant. Mettez-vous à sa place et demandez-vous comment est-ce que vous aimeriez que votre parent vous parle ?

Qu’allez-vous retirer comme bénéfice sur le long terme ?

Une qualité d’échange
Un gain de temps

Love & Selfcare